Jean Labre (photos M. Vicent-Roubert)Tous les harmonicas
du Monde ...
 
English version English version
 


Accueil


Nouvelles


Articles


Biographie


Boutique


Contact

 
 

Du côté de chez Hohner
Survivante de la révolution industrielle du XIXè siècle, à laquelle l'harmonica restera à jamais attaché outre Rhin, cette marque prestigieuse fête ses 150 ans d'existence.* Bon anniversaire Hohner !
La marque nous propose 3 modèles "Hohner 150th Anniversary" commémorant cet évènement. attention, tirage limité*.

Notre site reçoit fréquemment des demandes d'informations techniques* relatives à des modèles récents, ou plus anciens, fabriqués ici et là sur la planète Harmonica.
Cela concerne notamment le modèle XB40 de chez Hohner, dont je reprend aujourd'hui mon article paru dans la revue « Echos France Harmonica » n°43 :
Le XB40, ou le bending (altérations) à la portée de tous ?
Pas aussi facile que l'on pourrait l'imaginer. Car il va falloir tout de même que chacun y mette un peu du sien avant d'acquérir la maîtrise technique de ce nouveau venu, il faut en convenir, révolutionnaire.

Cliquez pour voir la photo agrandie.


Avant d'aborder la description de l'instrument, il me semble bon de revenir sur ce qu'est le bending et sur la technique de base qui nous permet de l'obtenir.
Il s'obtient par un effet d'altération ayant pour point de départ la note, soufflée ou aspirée, choisie parmi les 10 trous de l'instrument de concept Richter. Selon l'effet d'altération que l'on va exercer sur la note concernée, le son produit pourra ainsi être baissé ou élevé dans le but de créer plus de notes que n'en comporte l'harmonica dans sa définition initiale.
L'obtention de la note recherchée se fera par une gymnastique buccale qui consistera à emmagasiner en bouche la quantité d'air requise, cela accompagné d'un blocage de la langue contre votre palais. Mais pour bien obtenir l'effet recherché, il faudra vous aider de la voix, à l'aide de voyelles que vous devrez placer lors du glissement de la langue sur le palais, aide vocale allant du « AAH » au « EUHEU », sans effet de vocalise, s'agissant uniquement d'une onomatopée plus cérébrale que physique. La langue, en se déplaçant de l'avant vers l'arrière du palais, ou l'inverse, vous permettra d'obtenir la note désirée. Entraînez-vous de la sorte avant d'aborder en connaissance de cause le chapître qui va suivre, et accordez vous un temps d'écoute de maîtres en la matière tels que : Howard Levy, J.J. Milteau, Michel Herblin, Joel Hanriot, etc.
Côté altérations, vous allez être gâtés. Alors qu'un diatonique Richter, type Marine Band, vous limite à l'obtention de 12 altérations possibles, le XB40 vous en offre 40 !

Cliquez pour voir la photo agrandie.


Ainsi prend fin la périlleuse aventure des « overblows » pratiqués sur les prédécesseurs Richter du XB40. Vous pouvez désormais les obtenir par un simple bending ainsi qu'indiqué dans le tableau de la page précédente. Exemples : le d# obtenu en overblow sur un Marine Band, en trou 1, pourra être réalisé par un simple bending soufflé en trou 2 du XB40. Il en est de même pour le g# obtenu par un overdraw sur un diato lambda, en trou 9, que vous obtiendrez par bending aspiré en trou 10 du XB40, etc.
Ces performances, pour le moins surprenantes, sont essentiellement dues à la trouvaille qui consiste à placer 2 lamelles par note. Une lamelle principale qui est accordée pour la note principale, et une lamelle auxiliaire qui ne réagit pas au souffle ; elle ne réagira que sur un ordre d'un effet d'aiguillage en provenance d'un système de valves installé à même le sommier. Ce nouveau concept de musique à bouche nous permet ainsi d'obtenir les 60 notes figurant sur le tableau ci-dessus.
C'est du travail sérieux, une parfaite étanchéité est assurée par 10 vis cruciformes reliant confortablement plaques et sommier. L'instrument est de dimensions supérieures au légendaire « Marine Band », normal... compte-tenu de tous les éléments constituant cette petite merveille de technicité.
A chacun sa philosophie de l'instrument : certains diront que la tirette du chromatique est tellement plus pratique pour l'obtention des demi-tons... les inconditionnels des overblows répliqueront foutaise ! Qu'ils se rassurent, cela n'enlève rien à un Howard Levy qui n'a toujours pas fini de nous étonner !.
A chacun son point de vue, le mien est qu'il faut aller de l'avant. Un pas vient d'être franchi, bel accessit pour Hohner. Sans oublier pour autant Rick Epping, papa du XB40, auquel j'adresse un grand bravo.
Keep blowing !

Dans un autre registre, parmi les récents modèles sortis récemment, le Chromonica 270 DELUXE semble avoir été bien accueilli par les adeptes du « 12 trous », fidèles depuis des lustres au concept Chromonica, 3 octaves, et à son look qui ne prend pas de rides.

Cliquez pour voir la photo agrandie.


Dans son souci constant d'innovation Hohner a eu la bonne idée de le relooker en remplaçant les trous d'embouchure carrés par des trous ronds. Ce détail, apparemment anodin, revêt cependant une importance commerciale et permet de rallier à cette marque les adeptes des trous ronds, qui n'avaient jusqu'alors que la seule solution de se tourner vers d'autres marques pour obtenir satisfaction (j'exclue de mon propos le CX12 qui vise une autre clientèle). Les adeptes des trous carrés auront toujours la possibilité de faire leur choix parmi les nombreux modèles proposés dans le catalogue Hohner.
Outre cette nouvelle embouchure, Hohner a tout particulièrement soigné la finition de cet instrument. On découvre ainsi un jeu de plaques vissées sur un corps en poirier, assurant ainsi une parfaite et confortable étanchéité. Ajoutons à cela, pour les gauchers, la possibilité d'inverser la tirette. Enfin le capot en métal, sans étain, nous fait découvrir une nouvelle gravure, plus attractive.
Si vous voulez en savoir plus sur le catalogue Hohner, consultez le site http://www.hohner.fr , abondamment fourni.

Jean Labre

*Voir notre article : « L'anche libre ou naissance et histoire de l'harmonica ».

*Harmonicas "Hohner 150th Anninersary", il s'agit de modèles ayant pour références :
-Standard Edition (voir photo dans notre rubrique ("Nouvelles").
-Chrom Edition
-Gold Edition
En vente chez "Major Pigalle" ou tout autre magasin de musique de l'hexagone dépositaire de la marque Hohner.

*On me demande parfois sur quels harmonicas je joue. Mon choix se porte sur les harmonicas Hohner suivants : le Super 64X, le CX12, le Marine Band Special 20, le Golden Melody.
Et lorsque je joue en trio : le Chord Akkord et la basse modèle 268.

Photos Hohner
Paru le 9 mars 2007

 

Copyright © Jean Labre 2005-17 - Mis à jour le 16 décembre 2017 -