Jean Labre (photos M. Vicent-Roubert)Tous les harmonicas
du Monde ...
 
English version English version
 


Accueil


Nouvelles


Articles


Biographie


Boutique


Contact

 
 

Asia Pacific Harmonica Festival 2008

Cliquez pour voir la photo agrandie.

C'est à Hangzhou (1.932.600 habitants), au sud-ouest de Shanghai, que vient de se dérouler le septième « Asia Pacific Harmonica Festival », succédant ainsi aux précédents de Taipei, Kuala Lumpur, Séoul, Atsugi, Hong-Kong et, une seconde fois, Taipei.
Ce Festival asiatique qui a lieu tous les deux ans ne cesse de prendre de l'ampleur au fil du temps. J'ai déjà évoqué ce phénomène dans un article paru dans la revue « Harmonicas de France » (n° 12)
et simultanément dans mon site (jeanlabre.com), sous le titre :
« Championnats du Monde, Concours Mondiaux ».
Que dire de l'organisation de ce Festival sinon qu'elle fut parfaite, sous la houlette d'un comité efficace assurant une logistique événementielle à la fois conviviale et respectueuse d'un rite désormais bien établi.

J'en prends pour exemple la compétition qui accueillait 1669 candidats aux podiums (15 catégories, orchestres inclus) ! Répartis dans des salles adaptées à cet événement, dans une cité universitaire au sein de laquelle on découvre un Musée de l'Harmonica qui n'a rien à envier à celui de Trossingen.

Cliquez pour voir la photo agrandie.




C'est également dans cet espace, associé à la ville proche de Shanghai, que se trouve l'école d'harmonica la plus célèbre de Chine, et c'est dans ces lieux qu'était installé l'état major du festival, supervisé de main de maître par miss Cui Xia, attentive six jours durant au moindre événement, sans jamais se départir d'un sourire désarmant.
L'événementiel artistique était assuré par le célèbre virtuose Jia-Yi He, coordinateur des trois soirées de concerts et autres événements dont il assurait, résidant aux USA, une traduction simultanée tout en prenant part au spectacle à plusieurs reprises.

A l'instar de nos rencontres méditerranéennes, ce festival est de coutume le rendez-vous des pays riverains du Pacifique : outre les pays organisateurs (Chine, Japon, Corée, Malaisie, Hong-Kong, Singapour, Philippines), l'Australie, la Nouvelle Zélande, Hawaï et la Californie, furent aussi de la fête, sans oublier pour autant quelques représentants européens venus d'Allemagne, Italie, Finlande et de France, en la personne de votre serviteur. (photo prise en compagnie de Gerhard Müller et Jia-Yi He... symbolique de l'événementiel international).

Cliquez pour voir la photo agrandie.


Les trois soirées de concerts eurent lieu au « Hangzhou Theater». Imaginez une réplique de notre Opéra Bastille avec une avant scène et la fosse montées sur vérins hydrauliques, une sonorisation à vous faire rêver et un vaste espace spectacle, accueillant et très confortable. En cette circonstance, bon nombre de caméras télés renvoyaient le spectacle à l'extérieur, rediffusé sur écrans géants en centre ville (il en fut de même sur les lieux des diverses compétitions).

Cliquez pour voir la photo agrandie.



Trois soirées de concerts nous furent offertes avec des prestations qui recueillirent un vif succès, nous faisant découvrir et redécouvrir des spectacles harmonicistes de grande qualité. Je retiens tout particulièrement la prestation de l'« Harmonica Orchestra of Hong-Kong Association » un véritable orchestre classique comprenant 80 musiciens dont 74 harmonicistes, ensemble de haute tenue interprétant des œuvres classiques traditionnelles et modernes avec une exécution, une synchronisation et une gestuelle dignes des grands orchestres classiques (hommes en smoking et femmes en robes de soirée). Un spectacle à vous couper le souffle qui ne déparerait pas au Palais Garnier ou en notre Opéra Bastille.

Cliquez pour voir la photo agrandie.



En outre, j'ai particulièrement apprécié un quatuor variétés de Hong-Kong (Hong Kong Association) entrecoupé de tours de magie, exécutés par le soliste, show digne d'une soirée cabaret de Patrick Sébastien, du grand art ! Et aussi ce sextet coréen, « Harmony-Kids », au jeu de scène remarquable agrémenté par la gracieuse prestation de deux jeunes femmes (au chord et à la basse), ainsi que cet ensemble « Harmonica and Hip-Hop » de Malaisie aux acrobaties époustouflantes ponctuées par un accompagnement harmonica, pour le moins surprenant ! J'ai également bien aimé la prestation blues/ diato de mon ami australien Tony Eyers, président de l' « Harmonica Academy » (www.HarmonicaAcademy.com). Et, cerise sur le gâteau, ce merveilleux «Kojo No Tsuki » (traditionnel japonais) interprété par la légende du tremolo Kan Manaka.
Bien évidemment, je ne peux pas citer tout le monde, disons que c'est vers ceux-la que va ma préférence. J'ajouterai que j'ai été heureux de prendre part à l'un de ces concerts.
La soirée de clôture s'est terminée dans l'allégresse générale avec une distribution de récompenses ô combien méritées. Cette compétition a atteint un niveau technique impressionnant. Sachez que désormais les «Airs Bohémiens » de Sarasate ne sont plus considérés comme étant une œuvre de très grande difficulté ! Bien que passionnante, cette compétition m'a un tantinet « pris la tête » en tant que membre du jury !

Cela n'est pas facile de tout vous raconter ! Les quelques photos jointes à cet article ne sont qu'un pâle reflet de mon ressenti partagé avec tous ces amis de la Planète Harmonica.

Le prochain « Asia Pacific Harmonica Festival » aura lieu en l'an 2010 à Singapour. Cela vous laisse deux ans pour faire le plein de votre tirelire en vue d'un voyage qui en vaut la chandelle... sans délaisser pour autant Trossingen 2009, l'an prochain.

Bien à vous
Jean Labre

affiche Zhou Wenqing, photos Jean Labre
Paru le 29 novembre 2008

 

Copyright © Jean Labre 2005-17 - Mis à jour le 19 novembre 2017 -